En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal logo Université Clermont Auvergne & associés

Unité de Nutrition Humaine

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Prévenir et Prédire

     
De l'identification de biomarqueurs de la perte musculaire et de la malnutrition protéique aux stratégies interventionnelles pour préserver la fonction des organes


    Identifier des biomarqueurs de l'atrophie musculaire chez l'Homme
La fonte musculaire est un facteur aggravant de plusieurs pathologies. Cependant, aucun outil prédictif n'existe pour sa détection précoce alors qu'il est presque impossible de contrecarrer l'atrophie musculaire lorsqu'elle est établie.
Cliquer pour lire la suite

 


Notre objectif est d'identifier des biomarqueurs témoins du développement d'une atrophie musculaire indépendamment de la pathologie. Dans un premier temps, nous avons identifié 238 marqueurs au sein des muscles squelettiques qui sont spécifiquement sur ou sous-exprimés lors d'un cancer du poumon ou d'une insuffisance rénale chronique.

Nos études actuelles portent sur l'identification de marqueurs sanguins fortement liés au développement de l'atrophie musculaire. Notre but final est le développement d'un outil dédié à la détection en routine d'une situation catabolique en milieu hospitalier et/ou au suivi des traitements anaboliques.

Pour apporter une vision globale à la sarcopénie chez l’Homme, nous associons protéomique, transcriptomique, immuno-histologie and imagerie moléculaire pour étudier des cohortes de personnes âgées et plusieurs sous-cohortes associant diverses pathologies. Grâce à ces méthodologies nous avons identifié des nombreux biomarqueurs potentiels du vieillissement musculaire, et décrit diverses altérations affectant les fibres musculaires (lipides intramyocellulaires, apoptose, capillarisation, cellules satellites, fibrose).

Investigateurs
Julien Aniort, Daniel Béchet, Agnès Claustre, Cécile Coudy-Gandilhon, Anne-Elisabeth Heng, Cécile Polge, Daniel Taillandier

 




    Identifier des marques épigénétiques prédictives de la prédisposition au développement de l’obésité
Contexte
Les maladies métaboliques (obésité, diabète...) atteignent des proportions alarmantes au niveau mondial, ce qui en fait un enjeu majeur de santé publique. Ces pathologies sont en grande partie due à des causes environnementales parmi lesquelles les désordres associés à notre mode de vie jouent un rôle important (alimentation, sédentarité, stress…).
Cliquer pour lire la suite
Cependant, tous les individus ne sont pas égaux face aux stress environnementaux et la prédisposition d’un individu au développement de l’obésité résulte des interactions entre sa prédisposition intrinsèque et l’environnement. Si les facteurs génétiques ne semblent jouer qu’un rôle limité, de nombreuses études épidémiologiques ont montré que la nutrition pendant la période périnatale est un déterminant important de l’état de santé d’un individu tout au long de sa vie. Ces observations ont abouti au concept d’origines développementales de la santé et des maladies de l’adulte (Developmental Origins of Health and Disease-DOHaD). Ainsi, il a été montré (principalement par Barker et al.), qu’un stress nutritionnel maternel pouvait se traduire par des adaptations spécifiques au niveau du fœtus conduisant à une altération de sa physiologie et de son métabolisme et à une prédisposition accrue aux maladies métaboliques à l’âge adulte.

Identification de marqueurs prédictifs précoces de la prédisposition à l’obésité
Des modèles expérimentaux chez les rongeurs ont permis de montrer que les empreintes laissées par l'environnement maternel peuvent être d’ordre épigénétique. Le terme épigénétique décrit des altérations stables de l’expression des gènes qui n’impliquent aucun changement de la séquence de l’ADN. La mise en place de l’épigénome survient au cours du développement, est fortement influencée par l’environnement et se maintient au travers de la mitose. Les principaux processus épigénétiques impliqués dans la régulation de l’expression des gènes sont la méthylation de l’ADN, les modifications post-traductionnelles des histones et l’expression dérégulée de petits ARN non codants (en particulier les microARN : miRNA).
Nous faisons l’hypothèse que des empreintes épigénétiques, mises en place très tôt au cours du développement, peuvent être considérées comme des marqueurs prédictifs précoces de la prédisposition au développement de maladies métaboliques.
Ainsi nous avons mis en place des modèles nutritionnels expérimentaux chez la souris, conduisant à des phénotypes de prédispositions à l’obésité opposés (sensible vs résistant au développement de l’obésité). A partir de ces modèles, notre projet consiste à identifier les marques épigénétiques prédictives (methylation de l’ADN et miRNA) spécifiquement corrélées aux phénotypes métaboliques observés et présentant un caractère prédictif, c’est-à-dire détectables avant l’apparition de signes cliniques.
A long terme, notre objectif est d’évaluer chez l’homme l’ensemble des marques épigénétiques précédemment identifiées de façon à pouvoir établir un test prédictif de prédisposition à l’obésité de façon à pouvoir proposer, en amont de tout signe clinique et de toute altération des paramètres physiologiques, une prise en charge préventive.

Références

Investigateurs
Pierre Fafournoux, Céline Jousse, Laurent Parry